La forêt du XXIème siècle

logo EFA-CGC

Une prise de conscience collective émerge sur les effets du changement climatique sur la Forêt française de métropole et d’Outre-Mer. C’est une tempête silencieuse qui est en train de mettre à mal les efforts et le travail de générations de forestiers, de l’ouvrier à l’ingénieur en passant par les propriétaires privés ou publics.

C’est aussi tout le travail de formation initiale porté par les enseignants des établissements agricoles et forestiers qui se trouve remis en question. Il faut donc investir dans la formation qu’elle soit initiale ou continue.

Au-delà de l’urgence immédiate de récolter les bois morts et dépérissants, EFA-CGC  a décidé de se mobiliser pour proposer une stratégie pour construire, planter et investir dans la Forêt du XXIème siècle.

Tel est l’objet du document ci-dessous qui a été transmis au Président de la République et au Premier Ministre.

Contribution d’EFA-CGC pour la forêt du XXIème siècle

 

3 réflexions sur « La forêt du XXIème siècle »

  1. Bonjour,

    votre message axé sur la « production à tout va » me dérange : ne pas oublier que la forêt est un écosystème et que sa résilience et/ou résistance aux agressions est aussi un facteur de lutte contre le changement climatique.
    A ce titre, les bois morts et dépérissants sont un facteur important (régénération de la matière organique),s ans compter son utilité par exemple pour les microbiotes, insectes dont s’alimentent certains oiseaux, abris pour mustélidés et oiseaux (pics, rapaces…).

    Bien sincèrement,

  2. Bonjour,

    Merci d’avoir pris connaissance du document.

    Si la question de la production de bois y est abordée, ce n’est pas l’unique objet de ce document.

    En effet, nous évoquons également la question des rôles sociaux et des services rendus par la Forêt à notre société. Vous y trouverez notamment des références à la Restauration des Terrains en Montagne, où le génie végétal forestier est fondamental pour la réduction des risques naturels comme l’érosion et les crues (cf rapport suite aux inondations de l’Aude en 1999) et la préservation de la biodiversité.
    Il s’agit dans ce document de montrer que l’avenir de la Forêt n’est pas qu’une question de forestiers mais bien une question de société. Pas de Forêt, pas d’avenir !

    Enfin, la question de l’impact du changement climatique sur la Forêt est un sujet majeur que l’Union Européenne des Forestiers, qui regroupe les forestiers de plus de 17 pays de l’Europe géographique, et dont EFA-CGC est membre fondateur en 1958, expertise, analyse et imagine des parcours techniques pour construire dès aujourd’hui la Forêt européenne du XXIème siècle.

    Nous restons à votre disposition pour des échanges complémentaires.

    Bien cordialement

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s