Archives du mot-clé enseignement forestier

Loi Avenir Article 26 et 27

1364233349.ventouxLa loi d’avenir
Les articles 26 et 27
Enseignement forestier

Rappel sur la Forêt
La forêt génère de multiples services pour la société (préservation de la biodiversité, fixation du carbone, régulation et qualité des eaux de surface et souterraines, paysage, espace de loisirs nature…) et elle est à la source d’une filière économique dont les nombreux emplois ne sont pas délocalisables. Les propositions de l’Alliance du Trèfle visent à ce que cette filière soit développée, compétitive et qu’elle reste une référence internationalement reconnue ; pour cela, il faut soutenir et développer une politique forestière dynamique et un enseignement technique forestier de qualité.

L’article 26

Le futur article 26 (y compris 26 A, B et Bis) définit une nouvelle stratégie pour l’enseignement agricole.

Notre proposition tend à ce que l’enseignement forestier soit reconnu à la fois comme une partie intégrante de l’enseignement agricole et comme une spécialité technique à part entière. Il est inacceptable de laisser 30% du territoire national sans un enseignement technique référent.

L’article 27

Le futur article 27 définit une nouvelle structure de coordination pour l’enseignement agronomique, vétérinaire et forestier.

Notre proposition tend à ce que l’enseignement supérieur forestier y trouve toute sa place, notamment au titre de référence internationale.

Retour au sommaire

Faites partager votre avis aux autres lecteurs en utilisant le lien ci dessous, sans qu’il soit nécessaire de vous identifier!

Loi Avenir Article 29 et 30

OLYMPUS DIGITAL CAMERALa loi d’avenir
Les articles 29 et 30
Exploitation forestière et gestion des milieux

L’article 29 :

Le futur article 29 définit une nouvelle stratégie pour optimiser l’exploitation forestière.

Notre proposition tend à compléter et à préciser les moyens d’action d’une politique publique forestière nécessaire pour optimiser la ressource forestière nationale génératrice d’emplois non délocalisables.

L’article 30

Le futur article 30 définit une nouvelle politique de mise en œuvre des processus de gestion des milieux et de défrichement.

Notre proposition tend, sans pour autant interdire cette dernière possibilité, à mieux préserver la forêt ainsi qu’à optimiser les actes d’amélioration de la gestion forestière.

Retour au sommaire

Faites partager votre avis aux autres lecteurs en utilisant le lien ci dessous, sans qu’il soit nécessaire de vous identifier!

La Forêt (CTM mars 2014)

foretCTM du 4 Mars 2014
Déclaration liminaire de l’Alliance du Trèfle

La Forêt

L’année 2014 sera-t-elle enfin celle de la réouverture d’une formation forestière clairement identifiée et valorisée avec le recrutement d’élèves ingénieurs forestiers fonctionnaires ?

En effet depuis 2010 la filière de formation forestière supérieure a été mise à mal :

  • réduction des temps de formation de l’enseignement forestier, alors que la gestion durable de la forêt est une compétence technique spécifique,
  • disparition du mot forêt dans les diplômes d’ingénieur d’AgroParisTech et
  • abandon du recrutement d’élèves ingénieurs forestiers

… alors que le changement climatique va nécessiter une évolution et une adaptation sans précédent de la gestion de nos forêts !

Un recrutement sur titre a été organisé pour pallier l’absence de renouvellement des ingénieurs forestiers fonctionnaires. Le résultat est plus que mitigé : 40 % de renoncement au moment de l’affectation en poste. Il faut relancer le recrutement d’élèves ingénieurs forestiers fonctionnaires dès la rentrée de septembre 2014 en ayant bien en tête qu’ils ne seront opérationnels qu’en 2017 ! L’Alliance du Trèfle rappelle que rien que pour l’ONF, ce seront 400 cadres techniques qui partiront à la retraite dans les 10 ans à venir ! Le rapport du CGAAER sur ce sujet stipule qu’il y a un besoin de 40 ingénieurs fonctionnaires par an.

Madame la Secrétaire Générale, le Ministre chargé de la Forêt l’a souligné lors de son discours sur le stand de l’ONF au Salon de l’Agriculture, la formation forestière, quelle que soit son niveau, est indispensable pour que la filière nationale « bois » soit un facteur de développement économique durable non délocalisable.

Retour au sommaire
Faites partager votre avis aux autres lecteurs en utilisant le lien ci dessous, sans qu’il soit nécessaire de vous identifier!

Enseignement Forestier (CTM Avril 2013)

CTM64CTM du 4 Avril 2013
Déclaration liminaire de l’Alliance du Trèfle
L’enseignement supérieur forestier

Nous sommes toujours dans l’attente de l’ouverture d’une concertation sur l’enseignement supérieur forestier.
EFA-CGC, membre de l’Alliance du Trèfle, porte une réflexion en profondeur sur ce sujet capital pour l’avenir de la forêt française. Lire la suite Enseignement Forestier (CTM Avril 2013)

Formation Forêt (CTM Nov 2012)

CTM64CTM du 22 Novembre 2012
Questions diverses:
Formation forestière des IAE

LogoTrefle24L’Alliance du Trèfle demande que soit expliqués précisément :

Quel cursus de formation vont maintenant devoir passer les ingénieurs de l’Etat dont le métier que l’on qualifiait de forestier couvre les domaines de la gestion de la forêt, de la faune sauvage et de la chasse, de la pêche, des milieux naturels, de la flore … compétences incontournables pour que l’Etat assure la mise en œuvre et le contrôle de politiques publiques majeures pour le développement durable des territoires ?

Quel sera le rôle de l’antenne d’AgroParisTech à Nancy qui est sensée former les ingénieurs forestiers, notamment de l’Etat, dans la stratégie de regroupement des écoles d’ingénieurs, alors que Nancy est identifié comme la métropole référente dans la recherche forestière ?

Administration24Le Chef du SRH : Il n’est aucunement dans l’intention du ministère de renoncer aux recrutement d’ingénieurs forestiers et il existe une formation de haut niveau à AgroParisTech.

LogoTrefle24L’Alliance du Trèfle indique que les formations existent mais que les bénéficiaires ne sont pas recrutés par le ministère et que le projet d’alliance entre cinq écoles d’ingénieurs sensées former le futur corps fusionné des ingénieurs de l’Etat, n’aborde pas le sujet de la formation forestière, ce qui est contradictoire avec les intentions affichées par le MAAF.

Administration24Le Chef du SRH : La question sera abordée en CAP des IAE.

 

Retour au sommaire